Le travailleur Frontalier

Est considéré comme travailleur frontalier, toute personne qui exerce une activité lucrative indépendante ou salarié dans un pays de résidence et qui retourne une fois par semaine à son domicile.

Le séjour de six mois dans la région frontalière n’est plus exigé. Les citoyens de tous pays de l’Union Européenne pourront dorénavant travailler comme frontaliers en Suisse, et non plus exclusivement les ressortissants des pays voisins de la Suisse.

L’obligation de retour quotidien est remplacée par celle d’un retour hebdomadaire.

Si vous disposez d’un contrat de travail d’au moins une année, vous obtenez une autorisation frontalière pour cinq ans au lieu d’une année. Vous disposez également d’un droit de prolongation pour cinq nouvelles années, pour autant que vous remplissez les conditions nécessaires.

Dorénavant, vous pourrez également vous établir à votre propre compte.

Toutefois le frontalier ne peut pas débuter son activité professionnelle avant d’avoir obtenu son autorisation de travail (excepté pour les contrats de moins de 30 jours).

Pour le frontalier salarié, vous avez besoin d’une autorisation frontalière (Permis G) qui vous sera délivré sur présentation d’un contrat de travail et d’une pièce d’identité valable.

Si votre engagement dure moins d’un an, les autorités compétentes vous délivrerons une autorisation  pour la durée de cet emploi. Si cet emploi dure un an ou plus, vous obtenez un permis G d’une durée de validité de cinq ans.

Ce permis sera prolongé si vous avez toujours votre place de travail en Suisse.

Laisser un commentaire